12 In ma vie de maman

Lâcher-prise…

Dans ma vie, je cours. Partout. Tout le temps. En bonne parisienne, je marche vite. Très vite. Je fonce dans les couloirs du métro. Je cours pour attraper le bus. Je vole d’une réunion à une autre. Je me dépêche pour arriver à mon prochain rendez-vous. Je me précipite à mes cours de sport ou de couture. Je me presse pour arriver à l’école ou au centre…

Chaque jour est une course. Et tout le temps, je virevolte et jongle entre ma vie de femme, d’épouse, de mère, de femme active, de blogueuse…

Et puis, un jour, j’ai dit stop. Stop à cette course infernale. Stop à ces cadences insupportables. Stop à ce rythme effréné. S T O P…

J’ai décidé de prendre le temps. De faire chaque chose après l’autre. De vivre le moment présent à fond et d’en profiter au maximum. De finir ce que j’ai commencé avant de passer à autre chose

Je planifie beaucoup, je suis beaucoup dans le contrôle, j’aime savoir ce qu’il va se passer demain, après-demain. J’anticipe énormément. Je vois les choses loin. Avant les autres. C’est à la fois un super avantage et un énorme handicap. Me faire une surprise relève du parcours du combattant. Demande à mon chéri qui s’y est essayé plusieurs fois. Même si tout est préparé avec le plus grand soin et le plus généreux amour, c’est ultra difficile pour moi de lâcher-prise et d’accepter de ne pas pouvoir tout contrôler.

Cette décision, ce changement, ça n’est pas venu d’un seul coup, du jour au lendemain. Ça s’est fait en douceur, petit à petit. Le déclic le plus important a été de donner la vie. Ce moment où pendant des jours, des semaines, des mois, des années (toute ta vie ? toute sa vie ?), tu ne vis plus pour toi, mais pour ce tout petit être qui ne dépend que de toi. Qui ne peut rien faire sans toi. Qui est totalement dépendant de toi. Ce moment où ce n’est plus toi qui contrôle. Mais lui, ton bébé, qui impose le rythme. Les premiers temps ont été très difficiles pour moi. Je n’existais plus. Je ne vivais que pour ma fille, par ma fille. Et puis, retrouver un peu de liberté lorsqu’elle est allée en crèche et moi lorsque je suis retournée au travail m’a forcément conduit à m’interroger sur mon rythme, sur ma vie, sur cette course folle…

Devenir maman m’a permis de lâcher du lest de ce côté-là. De me laisser plus aller sur certaines choses de la vie. Pas toutes, hein ! on ne se refait pas en un seul jour !! Mais petit à petit, j’accepte plus facilement de me laisser porter, guider, entraîner par les autres…

Je regarde ma fille grandir et s’épanouir. Je la vois apprendre à mesurer le temps, à nous regarder parfois courir et à se demander pourquoi. Alors, autant que possible, on essaye de prendre notre temps. Et surtout de ne jamais la presser, de ne jamais lui hurler qu’on est en retard, qu’il faut faire vite, qu’il faut se presser. Surtout les matins.

Et les week-ends, on vit à notre rythme. On se lève quand on veut. On prend le petit-déjeuner ensemble. On suit notre planning, on fait des activités ou au contraire, on se laisse totalement aller en oubliant le programme qui était prévu, on improvise un pique-nique, on déjeune à 14h, on dessine par terre, on fait du vélo en pyjama, on reste en pyjama toute la journée, on mange sur la table basse…

On casse les codes. On se laisse aller. On lâche prise… Et on est heureux. Tellement heureux…



You Might Also Like

12 Comments

  • Reply
    MamanDeOuistiti
    20 mai 2019 at 11 h 52 min

    Je ne me rendais pas compte avant que je ne devienne maman. Mais je suis pareil. Et ça a été flagrant quand j’ai commencé à capter que mon cadet avait le même reflux que son frère. J’anticipais toute réaction pour éviter qu’il souffre. Évidemment, ce sont deux enfants différents donc deux manifestations différentes et je me suis épuisée pour quelque chose qui est perdu d’avance.
    Jusque l’annee dernière, j’essayais de faire en sorte de tout faire rentrer dans le planning : les rendez-vous, les obligations, les loisirs. Un mercredi, pour faire plaisir à mon grand, j’ai ajouté une sortie blog le mercredi après midi alors qu’on en avait déjà fait deux et moi une supplémentaire le matin. Je me suis écroulée nerveusement et lui n’etait Pas vraiment mieux.
    Là je me suis prouvée à+b que je ne pouvais pas tout anticiper alors que si j’avais été juste logique, j’aurai évidement évité cette fatigue inutile pour un truc qui forcément ne le valait pas.
    Donc cette année, je fais moins de chose donc je planifie moins et on profite plus. Surtout le mercredi après-midi puisque on a un rdv incontournable déjà fatiguant pour lui.
    Bref, je m’égare et je ne suis sûrement pas très claire mais je te comprends et j’essaie de changer aussi pour plus de lâcher prise ^^

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      21 mai 2019 at 20 h 58 min

      Le plus important, c’est de trouver son rythme et surtout de prendre du plaisir dans les moments qu’on passe ensemble… Même si parfois on voudrait être partout. Maintenant je privilégie ma famille avant tout ! Et quand je peux, je lâche prise !!

  • Reply
    Kid Friendly
    20 mai 2019 at 11 h 55 min

    L’imprévu avec les nains malheureusement c’est souvent…
    Mais je comprends le truc de vouloir contrôler et aussi la course et l’envie de ralentir le rythme… C’est horrible aussi quand on se rend compte du nombre de fois où on dit à nos enfants de se dépêcher…

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      21 mai 2019 at 20 h 57 min

      J’ai tellement vu de copines hurler à leurs enfants qu’ils étaient en retard que je fais en sorte d’éviter qu’on le soit… pour avoir à éviter de le dire à ma fille et de la presser trop… 😉

  • Reply
    Luiza - Bébé Chat'Stuces
    20 mai 2019 at 13 h 03 min

    Oui lâcher prise !!
    Nous on le fait tous les jours off…. alors le lundi ça pique sévère !! Mais on a pris le temps, du BON temps !!
    Et on est si bien dans ces moments là….

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      21 mai 2019 at 20 h 56 min

      Nous, ça dépend des jours !

  • Reply
    BoutdeZou
    20 mai 2019 at 14 h 08 min

    Je suis comme toi, j’anticipe (trop). Il est difficile de me faire une surprise et je sais en rentrant en réunion ce qu’on va me dire (et donc aussi quand on va me la faire à l’envers) … Et moi aussi je suis dan ma phase de lâcher prise. Bravo à toi en tous cas pour toutes ces étapes!

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      21 mai 2019 at 20 h 56 min

      Planifier ou lâcher prise, telle est la question… <3

  • Reply
    Maman Geek
    20 mai 2019 at 22 h 31 min

    J’aimerai moi planifier, mais je tien deux jours après je me laisse dépasser ! x) Je t’admire pour ça ! =)
    C’est important de temps en temps de lâcher prise, mais je te comprends, c’est pas forcément facile !

    En tout cas, c’est un joli article qui me parle bien, merci de ton partage ! <3

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      21 mai 2019 at 20 h 55 min

      Merci de ton message ! J’avais une maman très organisatrice, je crois qu’elle m’a refilé le virus 😉

  • Reply
    Clara
    20 mai 2019 at 23 h 04 min

    Oh la là comme je me retrouve dans ton article !
    J’ai beaucoup de mal a laisser gérer, et surtout à ne pas maîtrisée. Et comme tu dis parfois c’est handicapant !

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      21 mai 2019 at 20 h 54 min

      Pfff m’en parle pas… une vraie galère 😉

    Répondre à BoutdeZou Cancel Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :