2 In cuisine

Gourmandises de Noël : les Papillotes Revillon [Vendredi Gourmand]

J’ai toujours le souvenir des Noël chez mes grands-parents maternels. Quand nous étions petits, chaque hiver, pour les fêtes, nous descendions chez eux au cœur de la Bourgogne, chez mes cousins en Anjou ou nous nous retrouvions tous chez nous, en région parisienne.

Il y avait des enfants partout, des dîners animés, un sapin décoré, des chants de noël, des cadeaux à foison, des feux de cheminée qui crépitent, des petits plats dans les grands et surtout, surtout des papillotes !

Plus que tout, nous aimions les papillotes à pétard, celles que l’on tire et qui claquent quand on les ouvre. D’abord l’odeur de brûlé puis le goût du chocolat. Puis le petit proverbe écrit sur le papier qui entoure la papillote et qu’on lisait et relisait. On aimait ce rituel qui a façonné nos jeunes années et nos noëls d’enfance. On aimait ces souvenirs, ces odeurs, ces moments en famille.

Et puis, Mémé nous a quittés. Nous avons grandi. Nous nous sommes éparpillés aux quatre coins de France ou du monde. Partis faire des études, trouver un travail ou l’élu(e) de notre cœur. La tradition s’est perdue.

Mais la troisième génération est arrivée. Nous avons eu des enfants. Nos parents sont devenus grands-parents. Les Noëls sont à nouveau devenus des traditions familiales, où tous les cousins se retrouvent. Il y a des enfants partout, des dîners animés, un sapin décoré, des chants de noël, des cadeaux à foison, des feux de cheminée qui crépitent, des petits plats dans les grands et surtout, surtout des papillotes !

Mais les enfants, ce sont les nôtres. Les adultes autour de la table, ce ne sont plus mes grands-parents, mes oncles et tantes, mais mon frère, ma sœur, nos conjoints. Mes parents sont devenus les grands-parents. C’est aussi animé que dans mes souvenirs mais nous avons changé de place. Monté d’un cran dans la hiérarchie de l’âge.

Par contre, les papillotes subsistent. Elles sont toujours de la même marque, Révillon, mais comme nous, elles ont évolué avec le temps. De simples bonbons de chocolat à pétards, elles se sont parées de multiples recettes. Il y en a pour tous les goûts : ganaches, pralinés, au chocolat blanc, noir ou au lait, craquants, croquants, fondants…

Rien que leurs noms mettent les papilles en émoi : ganaches grandes origines Madagascar, Papouasie ou Sao Tomé, Praliné noisettes & éclats de biscuits, Praliné au riz soufflé, Praliné sucre pétillant, Cœur lacté éclats de cookies, Fondant lait éclats de cookies cacaotés chocolat blanc, Ganache noire chocolat noir 70% de cacao, Praliné pur amandes feuilleté chocolat au lait, Rocher Praliné Pur Amandes & Éclats de Nougatine…

On aime qu’ils soient français, faciles à reconnaître avec leur emballage caractéristique et surtout délicieux !

Mon chouchou à moi, c’est la Papillote Guimauve au Chocolat au Lait, enrobés dans un papier aluminium mauve (la version chocolat noir n’est pas mal non plus)…

Révillon, ce sont mes noëls d’enfance en Bourgogne et je compte perpétuer cette tradition chocolatée et gourmande avec ma fille et ses cousins…

Et chez toi, y a-t’il un souvenir gourmand associé à Noël ?

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Maman Panda
    7 décembre 2018 at 16 h 38 min

    C’est malin… J’ai envie de papillotes maintenant. Lol

    Ici, on a jamais eu de traditions vraiment jusque là… Mais j’aimerais vraiment que l’on crée les notre… ❤️

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      7 décembre 2018 at 21 h 39 min

      Oups !! Tiens ça me fait penser qu’il doit y en avoir une ou deux qui traînent … plus pour longtemps !!

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :