2 In Non classé

Bonne fête Maman !

Hier, ça n’a pas pu t’échapper, c’était la Fête des Mères. Pour la cinquième année, j’ai le droit à une touchante petite attention de la part de ma Poupette. Pour le moment, elle a toujours bénéficié d’un soutien extérieur.

Il y a d’abord eu les cadeaux préparés par la crèche : empreintes de main ou de pieds en plâtre ou à la peinture qu’on conserve précieusement, pour se rappeler plus tard de ces bons moments ; petite boîte à trésors peinte à la main et qui trône en bonne place sur mon bureau.

Puis, quand la crèche ou l’école ont fait défaut, le papa a pris le relais et a supervisé les opérations : petit bracelet de perles fait main (que Poupette s’est empressée de conserver), Tour Eiffel peinte à la main (qui a également trouvé sa place sur mon bureau).

Et enfin, cette année, j’ai eu le droit à une grande nouveauté. A l’école, la maîtresse a appris aux enfants une poésie. Je suis bluffée car Poupette a réussi a garder le secret jusqu’au jour J. Elle a mis son papa dans la confidence, en la lui récitant deux ou trois fois pour s’entraîner, mais pas à moi (moi, j’ai eu le droit à la poésie pour les papa).

C’est elle qui a demandé à son papa de m’apporter le petit déjeuner au lit. C’est quelque chose qui n’arrive quasiment jamais chez nous. Sauf il y a deux ou trois semaines. Lorsque son papa était occupé et que nous avons dû rester, Poupette et moi, dans ma chambre. Nous avions alors monté un plateau avec un petit déjeuner pour toutes les deux. Autant dire qu’elle a adoré ce moment, comme un pique-nique improvisé dans le lit ! Et c’est elle qui a eu l’idée. A eux d’eux, ils m’ont préparé et monté un plateau avec une jolie rose du jardin et des gourmandises à partager à trois.

Ce fut un très joli moment. Des souvenirs plutôt que des cadeaux. Ma première poésie pour la fête des mères, un petit déjeuner au lit, des sourires et du soleil. Que j’aimerais vivre des dimanche comme celui-ci plus souvent…

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    mathy
    29 mai 2018 at 12 h 49 min

    J’ai eu le droit au premier poème de ma dernière, j’en ai pleuré ! c’est tellement adorable, on voit qu’ils mettent leur petit cœur à l’ouvrage
    dis, rien à voir mais tu n’aurais pas fondu au soleil ?

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      12 juin 2018 at 21 h 01 min

      C’est clair, c’est trop chou : moi, je lui ai demandé de le redire une deuxième fois et je l’ai filmée, pour qu’elle ait un souvenir pour plus tard.
      C’était super émouvant !
      Et si, le soleil a eu un effet bénéfique sur moi 😉 (mais c’est un travail de longue haleine !!)

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :