0 In La Vie de Poupette

Et l’école, ça se passe comment ? Bilan de ses 2 premières semaines

Voilà. Ça fait déjà presque 2 semaines que l’école a commencé. Le 31 août, veille de la rentrée scolaire, je t’avais fait part de mes doutes de maman dans mon billet Le dernier jour du reste de sa vie. Et puis, le Grand Jour est arrivé : jeudi 1er septembre.

poupetteworld-bilan-rentree-2016-02Courageusement, ma Poupette s’est levée, lavée, habillée. Elle a pris son petit déjeuner. La veille, on avait préparé son petit sac, avec son goûter, ses affaires de rechange, son gobelet et les mouchoirs pour la classe.

Une fois prête, nous sommes parties, elle et moi, sur le chemin de l’école. J’ai fait quelques photos devant la maison de ma Poupette, avec sa jolie tenue et son petit sac, son grand sourire et ma fierté de maman.

La rentrée avait été organisée en demi-groupes : une moitié à 9h, l’autre à 10h. Nous, c’était 9h. Finalement, malgré les restrictions, un parent avait été accepté pour accompagner l’enfant dans ses premiers pas à l’école.

poupetteworld-bilan-rentree-2016-01Impressionnée, Poupette me serrait fort la main. A l’arrivée en classe, j’ai tout de suite apprécié la maîtresse, accroupie à hauteur des enfants qui les saluait, l’un après l’autre. Je montre la maîtresse à Poupette et je lui dit : « C’est elle, E. C’est ta maîtresse« . Et je la vois chercher du regard, en l’air, tourner la tête… Alors je lui montre à nouveau la dame accroupie, presque devant elle. Et j’entends ma Poupette souffler : « aaaah c’est la maîtresse… » A quoi s’attendait-elle ? Un géant ? Je ne le saurais jamais. Mais je l’ai sentie soulagée.

Puis, nous sommes entrées dans la classe. L’ambiance était calme. Les enfants, avec leur parent, faisaient des puzzles ou des dessins. On a rencontré F, l’Atsem, très accueillante aussi. Poupette a traversé la salle et s’est dirigée vers le coin bibliothèque en s’exclamant : « oooh c’est comme à la crèche !« . A partir de ce moment, elle était en terrain connu et tout s’est bien déroulé. Je l’ai laissée un peu après, souriante et confiante.

Les premiers soirs, nous avons récupéré une petite fille épuisée, qui pleurait à chaudes larmes ou s’énervait pour un rien. Il a fallu une semaine pour qu’on retrouve notre Poupette souriante et enjouée.

poupetteworld-bilan-rentree-2016-03A contrario, les matins se passaient de moins en moins bien. Elle avait de plus en plus de mal à me laisser partir jusqu’au jour du drame. Je pense que j’y étais pour beaucoup : j’avais une grosse réunion à mener au bureau, qui me générait un stress important depuis plusieurs jours et ce matin là, je lui avais expliqué que je ne pouvais pas m’attarder. J’ai dû finir par appeler l’Atsem au secours, pour que je puisse partir. J’entends encore ses hurlements dans le couloir, fuyant ses larmes et les miennes, ce sentiment d’être une mère indigne. Ce matin là, mon cœur de maman a saigné…

Depuis ce jour, toutes les séparations se sont bien passées. Poupette passe de bons moments à l’école. Elle nous a déjà fait quelques sueurs froides, avec notamment une chute du lit superposé pendant la sieste, qui lui a valu un bon gros coquard et le droit de dormir dans le lit du bas !

Au bout de 2 semaines, elle a enfin trouvé son rythme et je vois déjà les premiers changements dus à l’école… Mais c’est une autre histoire…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :