16 In La Vie de Poupette

Son terrible two

A moins de 15 jours de ses 3 ans, il faut que je vous fasse un bilan de son Terrible Two. Je me souviens qu’à partir de 18 mois, à chaque visite chez le pédiatre, il me regardait d’un air inquiet et me disait « alors ? » et moi je répondais toujours « bah non…« .

PoupetteWorld-Terrible-Two-01

Et pour être tout à fait honnête, je n’ai jamais vu ma Poupette faire une crise, hurler, se rouler par terre ou s’échapper dans la rue… Jamais… Je vous l’avais dit, je suis une maman calme et je suis sûre que ça aide. Mais j’avoue que j’ai aussi une Poupette plutôt calme et obéissante.

Depuis quelques semaines, la fatigue s’abat sur moi et j’ai plus de mal à la gérer. Ou disons, j’ai plus de mal à prendre du recul. C’est grâce à ça que je me suis rendue compte que j’avais désamorcé de nombreuses situations à risque de Terrible Two. Juste parce que mon esprit est toujours prêt à créer une diversion, à éviter un conflit, à détourner l’attention. Parfois, il s’agit seulement de lâcher du lest et accepter qu’elle mange avec ses doigts mains ou lui permettre de garder sa tétine alors que ce n’est pas l’heure de dormir ; parfois, c’est lui proposer de marcher au lieu de prendre la poussette pour revenir de la crèche ou d’aller chercher le pain. Mais d’autres fois, il faut savoir faire preuve d’inventivité !

PoupetteWorld-Terrible-Two-03

Voici quelques exemples flagrants relativement récents qui me reviennent en mémoire.

Un matin, alors que nous arrivions à la crèche, Poupette refuse de descendre de sa poussette. Je la sens mal réveillée, d’humeur revêche (oups… elle doit tenir ça de moi…). J’insiste. Mais je ne veux pas la braquer, je ne veux pas que ça se termine en épreuve de force. A ce moment, une idée lumineuse me vient : je lui propose de venir m’aider à plier la poussette. Aussitôt, enchantée de cette idée, elle oublie tout le reste et descends pour me prêter main-forte. Son sourire est revenu !

Un autre matin, à l’heure du petit déjeuner, Poupette réclame un biscuit. Or elle prend du temps à manger celui qu’on lui donne, tellement qu’elle le termine souvent à la crèche. Clairement, ça signifie qu’elle n’a pas assez d’appétit et qu’un biscuit entier est trop pour elle. Afin d’y remédier, j’ai cassé tous les biscuits en deux dans la boîte. Du coup, ce matin-là, quand elle réclame son biscuit, elle s’aperçoit qu’il n’y en a que la moitié. C’est le drame : elle en veut deux (pour faire un entier) ! C’est alors que j’ai le réflexe de couper encore en deux chacune des moitiés et je lui propose d’en prendre deux ! Poupette est ravie ! Elle choisit deux quarts de biscuit avec bonheur ! Elle en a deux ; pour elle, c’est deux fois mieux !!

PoupetteWorld-Terrible-Two-02

Du coup, je me rend compte qu’avec ces petites idées toutes simples, j’ai évité plusieurs crises qui auraient pu dégénérer. Ce n’est jamais évident de dégainer la bonne solution au bon moment, mais j’avoue que j’y arrive souvent et que ça désamorce beaucoup de situations au potentiel houleux. Comme quoi, même Poupette a frôlé le Terrible Two !!

You Might Also Like

16 Comments

  • Reply
    MALO85
    8 février 2016 at 7 h 12 min

    je ne suis malheureusement pas aussi patiente et pourtant avec 4 on me dit souvent que je le suis …. pas assez à mon goût !
    ton article me redonne le courage de mettre les bouchées double, merci 🙂

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      8 février 2016 at 15 h 54 min

      Honnêtement, je ne suis pas sûre que je serais capable d’assurer avec 4 ! Une, c’est déjà beaucoup de boulot 😉
      Bises et courage

  • Reply
    Rivieramum
    8 février 2016 at 8 h 28 min

    Le bol 🙂 j’avoue puce a eu un sacré terrible top et elle a un sacré caractère mais elle avait une maman un peu débordée par une
    Choupinette bébé à ce moment là et je ne suis pas de nature calme. Je te rejoins sur le point que pour eviter les crises à cet âge la mieux vaut essayer de trouver ses propres solutions plutôt que de vouloir imposer si jeune sa façon de faire et de vivre, non adapté à cet âge la. Ça me fait penser aux mamans qui ne comprennent pas que leur enfant fasse une crise au supermarché si jeune en voyant toutes ces sollicitations visuelles.

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      8 février 2016 at 15 h 55 min

      J’avoue qu’on va très rarement au supermarché et qu’on pose des règles claires.
      Du coup, tout s’est toujours bien passé !
      Ouf !

  • Reply
    Lillune
    8 février 2016 at 9 h 28 min

    Ici le terrible two est très fluctuant. Certains jours tout roule, c’est la mélodie du bonheur, et d’autres tout part de travers. Ça vient sûrement aussi de notre fatigue à nous, parents, moins capable de désamorcer les crises.

    Mais globalement deux points cristallisent toutes les tensions : le changement de couche (et le refus d’aller sur le pot, moyen ultime de faire enrager maman), la nourriture et cette manie toute neuve de mettre les mains dedans (et d’en étaler partout, moyen ultime de faire enrager… papa).

    Parfois j’ai l’impression qu’il nous teste, il cherche clairement à savoir si il y a des limites. Il fait un truc interdit, puis le refait en nous regardant, puis demande en faisant/arrêtant : « fâché ? pu faché ! fâché ? pu faché ! » Ce qui finit par nous dérider et au final on a bien du mal à le gronder.

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      8 février 2016 at 15 h 50 min

      C’est clair que le coup du pot, on ne peut rien faire, c’est à eux de décider. Et manger avec ses mains, on lâche régulièrement du lest. Au final, tout le monde finit par aller aux toilettes et manger avec ses couverts !!
      Par contre, sur la sécurité, je ne lâche jamais rien !

  • Reply
    granouche
    8 février 2016 at 10 h 44 min

    Ici loustic est moins raisonnable que ta poupette lol… Perso j’ai du mal à désamorcer une crise… Il a un caractère bien trempé (comme son père lol) mais nous n’avons jamais eu de crises ingerables, il se calme assez vite 🙂

    Bizzz
    Granouche (adeline)

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      8 février 2016 at 15 h 57 min

      L’important c’est vraiment de réussir à ce qu’ils se calment ! Ou à éviter la crise !
      Mais c’est plus facile à dire qu’à faire !
      Bises

  • Reply
    Aurélie Geoffroy (Les miss a couettes)
    8 février 2016 at 16 h 09 min

    je n’ai pas vraiment de souvenir du terrible two chez moi non plus mais je peux te dire qu’à 10 et 7 ans elles se sont bien rattrapée 😉
    le plis dur c’est de tenir sur la longueur, face à un enfant de 2 ans tu acceptes des choses que tu n’acceptes pas forcément face à un enfant plus grand. Je commence à m’en rendre compte t du coup ça va un peu mieux.

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      11 février 2016 at 22 h 30 min

      Ah oui, je me doute bien que ça ne fait que commencer… Si seulement on peut garder ce rythme, ça m’ira très bien !

  • Reply
    Zoup
    8 février 2016 at 20 h 51 min

    Effectivement je suis une maman stressée et quand je suis fatiguée c’est clair que je ne suis pas patiente et le comportement de Loustique s’en ressent… Pas toujours simple d’être créatif et inventif quand Loustique se roule à terre alors que je suis déjà en retard au boulot… Et la rentrée à l’école pour un tout petit mine de rien n’a pas arrangé les choses, devoir suivre le rythme d’une classe de petits-moyens quand on a 2 ans et 9 mois ce n’est pas évident (ils sont 7 petits). Les vacances de novembre nous ont aidé à prendre du recul chacun de notre côté et à voir les choses plus sereinement… Peut être que je stressais trop pour lui, peut être que le voir rentrer avec un slip dégueulasse, peut être que l’entendre me dire qu’il a peur et j’en passe n’ont pas arrangé les choses c’est certain. Maintenant les choses se sont apaisées sauf quand il est fatigué (et que généralement je le suis aussi) à l’approche des vacances !

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      11 février 2016 at 22 h 32 min

      La fatigue, ça pourrit tout…
      Et pour l’école, je me suis posée la question à un moment, mais elle ira en septembre, elle profite encore d’un environnement bienveillant et ultra cocoonné à la crèche, ça lui va bien pour l’instant.

  • Reply
    Kimie
    12 février 2016 at 13 h 00 min

    Nous aussi, on est assez calmes à la maison de manière générale, donc pour l’instant, le terrible two se passe à peu près bien. Cela dit, la miss n’a que 22 mois, alors il a le temps d’arriver !
    Cela dit, je vois bien la différence quand on est agacé ou fatigué, on a moins l’inventivité et la patience dont tu parles dans ton article. Et c’est souvent à ces moments-là que ça coince, la miss se braque et se retrouve à pleurer toutes les larmes (de crocodile) de son corps couchée par terre !

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      14 février 2016 at 20 h 56 min

      La fatigue, ça change vraiment tout… malheureusement…
      Heureusement, ça passe vite, avec les enfants ! Et le sourire revient !
      Bon courage

  • Reply
    Sweetdaddy
    19 février 2016 at 0 h 11 min

    Je dois bien avouer que je suis d’accord avec toi : le fait d’être d’un naturel plutôt patient et calme est pour moi une des raisons faisant que nos enfants peuvent être plus « sereins » et être moins facilement concernés par le terrible two, ou phases associées. Après, je ne dis pas que même d’un naturel patient, je ne pique pas des colères de temps en temps, notamment dû à leurs perpétuelles bagarres et chougneries qui s’en suivent, mais savoir ne pas s’énerver ou crier quand ils commencent à faire des chagrins à cause du moindre grain de sable, ça aide franchement !

    Et excellent le coup du biscuit coupé en deux et recoupé en deux, je crois que je n’y aurai pas pensé 😀

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      21 février 2016 at 22 h 47 min

      Merci !
      En tout cas, c’est clair ! Moi aussi ça m’arrive de m’énerver aussi (et pourtant elle est toute seule). Heureusement que le papa est là pour prendre le relais dans ces cas-là !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :