7 In bebe

Sa semaine à l’hôpital

Une fois l’épreuve de la prise de sang et de la perfusion passée, Poupette a pu souffler un peu avant de retourner faire un scanner.

PoupetteWorld_Necker_01A nouveau couverte de bandages, elle a été aussi sage que la première fois, sans bouger, gardant les yeux bien ouverts et me posant des questions.

La semaine prend alors son rythme de croisière : la chambre d’hôpital ressemble parfois plus à un hall de gare qu’à une pièce dont la porte est fermée. Dès le matin, les visites s’enchainent : d’abord la puéricultrice pour la pesée (moment qui a invariablement fait pleuré ma Poupette du début à la fin, alors qu’il s’agit seulement de s’asseoir sur une balance), puis c’est l’aide soignante qui vient vérifier les constantes (température, tension, rythme cardiaque), enfin l’infirmière passe changer les perfusions et administrer les antibiotiques. Enfin, une fois par jour, l’interne ou le chef de pédiatrie viennent faire un examen complet et m’explique toujours la suite des événements.

La nuit, c’est plus difficile. Alors qu’elle n’entend jamais les machines qui bipent ni les enfants qui pleurent dans les chambres voisines, elle se réveille en sursaut à chaque fois que quelqu’un ouvre la porte et entrent. C’est alors une grosse crise de larmes. Elle est terrorisée. Il faut de longs câlins pour apaiser ses peurs et son chagrin.

PoupetteWorld_Necker_02
Poupette perd du poids un peu plus chaque jour, ne mange toujours pas, à peine un demi-yaourt et un morceau de pain… Son cou reste désespérément bloqué. Malgré tout, elle n’a plus de fièvre et ne se plaint jamais.

Les résultats du scanner ne montrent aucune amélioration, mais la prise de sang laisse un petit espoir. Une fois de plus, à mon grand soulagement, l’opération est repoussée.

PoupetteWorld_Necker_03Malgré tout, Poupette prend ses marques à l’hôpital. On lui a rapporté des livres et des jouets dans sa chambre où elle passe beaucoup de temps. Mais surtout chaque jour, on part en exploration dans les couloirs. Il y a de magnifiques dessins sur les murs, peints par les illustrateurs de l’École des Loisirs (Stéphanie Blake, Kimiko, D. de Monfreid, M. Doray…). On admire les bestiaires qui ornent les murs. Poupette veut toucher tous les animaux et principalement les coccinelles !

PoupetteWorld_Necker_04Une association lui a prêté une poussette qu’elle utilise avec beaucoup de plaisir dans tous les couloirs. Elle promène sa poupée, s’assied. On passe devant la salle de classe, totalement vide cette semaine. La salle de jeux est fermée aussi. Il ne fait pas bon être malade en mai, pendant les ponts… Il reste le Salon des Parents, une petite salle aménagée avec min bibliothèque, quelques jeux et surtout deux canapés. Un endroit où se poser qui reste accueillant et qui change un peu de la chambre. On y est quasiment toujours seuls.

PoupetteWorld_Necker_07Les jours passent, on attend…

[à suivre…]

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply
    Martine B
    30 mai 2015 at 16 h 32 min

    Toujours courageuse la poupée un grand respect à ces enfants qui endurent tout ça régulièrement on imagine même pas et dire que voit certain se plaindre d’un rien
    Bisous à vous deux pour la suite 😉

  • Reply
    Mandy
    30 mai 2015 at 19 h 36 min

    Rassure moi elle était bien rentrée Poupette non???

  • Reply
    transylvaisne
    30 mai 2015 at 23 h 15 min

    La petite ballerine, j’adore comme elle se met sur la pointe des pieds!

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :