13 In bebe

Son premier jour à Necker, l’Hôpital des Enfants Malades

Voilà. On a passé la soirée aux urgences, Poupette a eu un scanner et a finalement été admise pour 48h qui se sont finalement transformées en 8 jours. Huit longues journées.

PoupetteWorld_Necker_jour1_02

Pendant tout ce temps, je reste à ses côtés. Le premier jour, la fatigue de la courte nuit lui laisse peu de répit. Poupette dort beaucoup. Et surtout elle dort contre moi. Quand mon chéri arrive en fin de matinée, il nous trouve toutes les deux dans le fauteuil.

PoupetteWorld_Necker_jour1_04

Sa fièvre a baissé mais son cou reste bloqué. Elle est incapable de tourner la tête. Ni à droite, ni à gauche, ni en haut, ni en bas. L’évolution de son abcès va être crucial pendant les prochaines heures. L’ombre de l’opération pèse au-dessus de sa tête comme une épée de Damoclès… On attend, on espère.

Les médecins passent. Les infirmières passent. Les aides-soignantes passent. La femme de ménage passe. Ce n’est plus une chambre, c’est un hall de gare ! Les blouses blanches se succèdent…

Poupette est épuisée. Elle dort. Elle pleure. Elle ne mange quasiment plus. Elle perd presque un kilo en quelques jours. Enfin son sourire réapparaît quand elle voit sa poupée Nina sortir du sac de son papa ! Et puis sa tortue musicale aussi. Quelques jouets et quelques livres qui lui rappellent les rituels de la maison et lui offrent des moments de répit loin des examens.

PoupetteWorld_Necker_jour1_03

Le mardi se passe doucement. La deuxième nuit est difficile. Les machines bippent sans arrêt, les infirmières viennent changer les perfusions et les antibiotiques. Je ne ferme pas l’œil avant 5h du matin. Poupette pleure, je la câline, je la rassure.

Dans la chambre d’à-côté, un petit garçon est arrivé pendant la nuit. A 5h30, il hurle à plein poumons : « je ne veux pas, noooon je ne veux pas« . J’ai envie de pleurer, j’ai mal pour lui. Poupette, épuisée, ne se réveille même pas.

Plus loin, dans le couloir, il y a un bébé. Une toute petite fille. Elle ne doit pas avoir plus de quelques mois. Quelques semaines peut-être. Elle est minuscule. Et seule. Si seule. De tout le temps que nous sommes restées, je n’ai jamais vu quelqu’un de sa famille dans la chambre. La nuit, elle pleure. La porte de sa chambre reste ouverte pour que les infirmières au poste de soin l’entendent et viennent la nourrir ou la consoler. On dirait un chaton qui miaule. J’ai mal pour elle aussi. Où sont ses parents ? Je ne le saurai jamais… Je ne connaîtrai jamais son histoire… mais le peu que j’en vois me fait monter les larmes aux yeux…

PoupetteWorld_Necker_jour1_01

Nous sommes mercredi 6 mai. La journée la plus difficile de son hospitalisation commence mais elle ne le sait pas encore. Ce jour-là, j’ai atteint mes limites. Mes larmes ont coulé. J’ai craqué…

[à suivre…]

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply
    Martine B
    25 mai 2015 at 9 h 08 min

    Je ne suis jamais allée à Necker, j’en ai fait plein mais chacun est différent. Je comprend ton angoisse pour les voisins de ta puce j’ai connu ça quand je venais voir mon fils en Néo nat à Boulevard brune je me disais tu passe ta journée ici après ta césarienne pour pas le laisser seul mais où sont les parents de ces petits bouts là dans le même box. Ta puce est bien courageuse et heureusement qu’elle ne ressent pas la peine des autres bébés comme nous les mamans et je suis contente que tu es craqué car faut aussi se lâcher sinon tu tiendras pas le coup car vu la fin tu étais encore loin d’avoir fini de t’angoisser 🙂
    Bisous à la puce et à toi courageuse maman

  • Reply
    Faites des gosses...ou pas !
    25 mai 2015 at 15 h 13 min

    Je te trouve bien courageuse moi. Tu as craquée oui et heureusement !
    De toute façon, pendant ces moments de vie si difficiles, inquiétants et perturbateurs…il faut bien le reconnaître on est comme dans une bulle, un espace hors du temps, là mais figées.
    On écoute, on observe, on cherche: le moindre signe, le moindre sourire ou hochement de tête des médecins, le moindre changement de soins, de rituels médicaux..
    On guette en fait non ? on attend. On reste suspendue en donnant le plus de force possible à ce que l’on a de plus chère au monde.

    Mon regard a changé sur l’hôpital et l’hospitalisation des petits depuis un séjour de num1 puis de num2 , alors toutes 2 bébés.
    Les progrès en accueil sont là je trouve, des efforts sur l’environnement, les couleurs, les espaces plus vivants et accueillants, et le personnel..(même s’il reste encore une marge de progression à mon avis hein…coucou la femme de ménage à 8h. Ce n’est peut être pas indispensable à cette heure!)
    Mais j’aimerai faire tellement plus…
    Quand je relis cette histoire de bébé qui pleure seule, je me dis souvent que si j’avais du temps, plus de temps..j’en donnerai bien volontiers moi du temps à ces boutchous qui comme ta fille traversent tous ces moments de douleurs et d’inquiétudes !

    Encore Bravo à vous. Je trouve que vous avez géré cela de façon admirable.
    Bisous bisous

  • Reply
    cambeautyworld
    25 mai 2015 at 15 h 31 min

    J’ai été admise à l’hôpital grange blanche à Lyon, lorsque javais l’âge de ta petite.
    Ne t’inquiètes pas, pourtant mon opération aurait pu être très grave mais je n’en garde aucune séquelle sur le mental. C’est courageux une petite fille ! Bien plus qu’une maman. Je me rappelle juste les sourires angoissés de la mienne, mais tiens bon, pleins de courage

  • Reply
    Mathilde
    25 mai 2015 at 23 h 36 min

    j’ai les larmes qui montent à te lire… quelle épreuve !

    et ce bébé qui pleure seul me déchire le coeur…

  • Reply
    Sophie Wowmum
    25 mai 2015 at 23 h 48 min

    çà m’émeut tellement….Poupette a une sacrée Maman !!! La majuscule, tu la mérites !!! Poupette est très courageuse car elle a une Maman qui l’est !!!
    La petite qui pleure, seule….çà me secoue, çà me fait enrager en tant qu’ex-pma girl car il y a des milliers de femmes qui rêvent de devenir mamans et qui se battraient auprès d’elle si elles en avaient la possibilité…
    plein de bisous pailletées vers toi et Poupette et aussi son Papa <3

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :