34 In ma vie de maman

Un grand vide

Ça m’est arrivé lundi soir en rentrant du bureau… J’ai eu un trou noir, un grand vide, une absence… J’ai oublié ma Poupette… Complètement…

REREt pourtant, je pensais à elle. J’ai salué mes collègues parce que je devais aller prendre le RER puis le métro pour arriver à la crèche avant qu’elle ferme. Je faisais mon programme de la soirée dans ma tête : récupérer Poupette, passer à la boulangerie acheter du pain, rentrer, faire à dîner, baigner Poupette, la coucher, puis profiter de la soirée avec mon chéri, bloguer un peu…

Quand je suis arrivée sur le quai du RER, ils annonçaient le prochain passage dans 6 minutes. Tant mieux, ça me laissait le temps d’aller au bout du quai. Et pourtant, la sortie la plus stratégique pour prendre la correspondance est tout à l’avant. A l’arrière, c’est pour rentrer chez moi directement, sans passer par la crèche.

Je me suis assise dans le RER. J’ai joué sur mon téléphone. Le train est arrivé à ma station habituelle. Je suis descendue. Je me suis retrouvée face aux tourniquets. Et soudain, j’ai eu un grand flash. Ma fille ! La crèche ! J’ai juste eu le temps de remonter dans le wagon avant que les portes ne se referment…

Voilà. C’est arrivé comme ça. En une fraction de seconde, j’ai oublié que je devais aller chercher ma fille à la crèche. La chair de ma chair. Mon bébé. Je l’ai oubliée. Complètement. Pendant toute la durée du trajet.

Grand vide.

J’ai toujours pensé que ça ne m’arriverait jamais. J’ai toujours pensé que ça n’arrive qu’aux autres… Mais non. Je ne suis pas différente des autres. Après ce début d’année si chaotique, ces journées de terreur à Paris, je me sens si fatiguée, si bouleversée. J’ai l’impression d’un poids, une tension continue… Ce soir là, j’étais comme hypnotisée, somnambule. L’instant d’avant je pensais à elle, l’instant d’après, elle n’existait plus. Mon cerveau s’est déconnecté. Off. Fin. Ça n’a pas duré longtemps. Dix minutes peut-être douze. Mais suffisamment longtemps pour en avoir des sueurs froides…

Et je n’arrête pas de me répéter : pourtant quand ça m’est arrivé, je pensais à elle…

You Might Also Like

34 Comments

  • Reply
    Mathilde
    22 janvier 2015 at 7 h 10 min

    J’ai beaucoup d’écart avec mon petit frère et quand il était à la primaire, je devais parfois le récupérer en rentrant du lycée, un jour je l’ai oublié, j’en étais malade, je me suis demandée comment j’avais pu… je crois que c’est resté gravé en moi et je me dis qu’un jour ça arrivera avec mes filles, la sensation est horrible mais ça arrive à tout le monde

  • Reply
    laurene82
    22 janvier 2015 at 7 h 19 min

    Je te comprends car ça m’est déjà arrivé et ça fiche la trouille ….

  • Reply
    Penny
    22 janvier 2015 at 7 h 30 min

    Faut pas que tu t’en veuille … Ça arrive ! Tu es humaine 🙂
    Tu sais .., le matin je pense a Zoé ..je range ses jouets.. Je plie ou lave son linge ..! Je lui prépare à manger ! Bah un jour .. Récemment .. Jai oublier que je devais aller la chercher à 11h30
    Penelope me racleme un gateau .. Je regarde l’heure : 11h27
    Autant dire que jai speedé !!!!!
    Et pourtant je faisais des trucs pour elle ..
    Ta poupette s’est rendue compte de rien !
    ❤️

  • Reply
    melodie
    22 janvier 2015 at 8 h 24 min

    Tu dois etre preoccupée…. ma pauvre !

    Ne t en veux pas, on a tous des vies qui vont à 1 000 à l heure… On est tjrs preoccupé et on doit penser à tout…

    Des bisous !

  • Reply
    Marie Anne Dessaignes
    22 janvier 2015 at 8 h 47 min

    ça n’arrive jamais QU’AUX autres, helas!!!on est pas des machines et nous les mamans meme si parfois on est des wonder mamaaaaan (entendre le generique…) à tout gerer, un boulot, la maison, la famille, nos gamins, notre vie de femme, nos mecs,les comptes, les courses, l’organisation des vacances…. on gère tout alors arrive un moment où l’on faillit!je comprends votre culpabilité et vos sueurs froides mais c’est un trebuchements!!!je suis sure que vous serez tellement obsédé par ça que plus jamais ça n’arrivera!!!!!toutes mes amitiés!

  • Reply
    Martine B
    22 janvier 2015 at 9 h 03 min

    Bonjour je crois qu’il faut garder le principal à l’esprit tu ne l’as pas oublié au final mais je t’avoue qu’on a toutes eu des trous comme ça à cause des nombreuses choses qui encombrent notre tête moi en voiture j’ai oublié de tourner chez moi, bon tant que c’est pas grave parce qu’on se reprend vite mais je me dis qu’il faut surtout pas oublier de se poser se déstresser au max même si la vie en ce moment n’est pas propice à ça !!
    Allez oublies vite ce moment !! lol tu vois tu vas me dire dur d’oublier comme quoi le cerveau reste encore un mystère on oublie ce qu’on veut pas oublier et on oublies pas les choses qu’on veut chasser de notre esprit
    Bisous

  • Reply
    éloely
    22 janvier 2015 at 9 h 19 min

    Il ne faut pas oublier que les parents ne sont pas invinsibles. On est humain, on travaille et meme si on les aime nos enfants on peut etre faillible. Sois tranquille ca peut arriver à chacune d’en nous <3

  • Reply
    pomdepin
    22 janvier 2015 at 9 h 22 min

    Ne t’en veux pas, tu l’as dit tu es fatiguee, ca peut arriver.

  • Reply
    Lillune
    22 janvier 2015 at 10 h 19 min

    Ça arrive à tout le monde… une fois j’ai tourné à gauche au lieu d’aller vers la crèche, je me suis retrouvé dans la rue du supermarché au lieu d’aller chercher mon bébé adoré (du coup j’ai été bien en retard, merci les sens uniques). Et pourtant Dieu sait à quel point je pense à lui tout le temps, à quel point je le couve et à quel point je déteste de confier à des inconnues à la crèche…

  • Reply
    jailly
    22 janvier 2015 at 11 h 41 min

    D’habitude, mon compagnon emmène notre fils chez la nounou et moi je vais le chercher le soir, sauf quand il part en voyage d’affaire … Combien de fois , je suis arrivée devant mon entreprise pour me retourner et voir mon fils dans son siège auto… En me disant avec effrois que j’aurais pu sortir de la voiture sans vérifier … Il arrive d’oublier tant qu’au final on pense à eux au bon moments …

  • Reply
    transylvaisne
    22 janvier 2015 at 11 h 58 min

    On a tous été bouleversés par ces journées de terreur, entre ça et la fatigue, il ne faut pas t’en vouloir! Bisous!

  • Reply
    Mamourblogue
    22 janvier 2015 at 15 h 43 min

    faut pas culpabiliser… je suis sûre que c’est arrivé à plein de monde ! La fatigue c’est terrible…
    Plein de bisous

  • Reply
    celine08
    22 janvier 2015 at 16 h 49 min

    Oups! ca arrive… nous sommes humaines, ce n’est pas pour cela que l’on aime moins nos loulous!
    moi c’est l’inverse qui m’est arrivé. Je sors de la maison, mets mon fils dans son siege et hop direction… le boulot… c’est en arrivant à quelques centaines de metres de mon lieu de travail que j’ai realisé qu’il y avait encore un petit « intru » sur le siege arriere 😉 Demi-tour, direction la nounou! Heureusement que boulot et nounou ne sont qu’a quelques kilometres de mon chez moi 😉 🙂 😉

  • Reply
    Déborah
    22 janvier 2015 at 21 h 37 min

    Cela ne n’est pas encore arrivé & j’espère ne pas devoir en faire l’expérience, mais je ne dirais en aucun cas que cela ne m’arrivera « jamais ». L’erreur est humaine comme on dit, tu ne dois pas t’en vouloir pour ça (surtout que tu y as pensé tout de suite en sortant du RER), mais je peux tout à faire comprendre que ça soit déstabilisant lorsque ça arrive 🙁 Ne te fais pas de mouron, ça peut arriver à chacune d’entre nous !

  • Reply
    bbbsmum
    22 janvier 2015 at 22 h 13 min

    si ça peut te rassurer je suis déjà rentrée 2 fois à la maison sans loulou ! heureusement que nounou est à qq maison de là <3

  • Reply
    crinoa
    23 janvier 2015 at 12 h 53 min

    Je pense surtout que c’est un grand coup de fatigue, de froid, de stress, c’est pas comme si tu l’avais oubliée vraiment, ça n’a pas duré. Ta concentration est peut-être mise à rude épreuve par un gros dossier ?
    Moi depuis le Guillain Barré, je manque de concentration, et je le vois surtout en voiture, il ne faut pas monter avec moi pour aller d’un point A à un point B parce que régulièrement pendant le chemin, je me demande où je vais déjà et du coup des fois je me plante…

    ça ne fait pas de toi pour autant une mauvaise mère, qui a dit que c’était facile de cumuler le boulot et celui de maman !?

  • Reply
    benetzelie
    24 janvier 2015 at 22 h 26 min

    on se fait tellement croquer par notre quotidien!!!!!!!!!!!!
    Il n’y a heureusement pas de maman parfaite!!!!

  • Répondre à Lillune Cancel Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :