0 In loisirs

Une escapade familiale dans le Jura

En France, nous avons la chance d’avoir des régions pleines d’histoire, de paysages magnifiques, de saveurs particulières et de richesses à découvrir. Le Jura est une terre essentielle, entre nature et culture.

J’avais eu la chance d’y découvrir le berceau de la tradition française du jouet, avec ma visite incroyable des coulisses de Smoby. Cette fois-ci, j’y suis retournée pour une escapade, ouverte à tous et destinée aux familles avant tout.

Partons à la découverte de quelques trésors incontournables du Jura…

La Maison de la Vache qui Rit, Lons-le-Saunier

Ce n’est un secret pour personne, le Jura est réputé pour son fromage (Comté, Morbier ou Bleu de Gex). Mais c’est aussi le berceau de la Vache Qui Rit, ce fromage qui a su traverser les années et les continents, aller au-devant des populations, à partir d’une idée toute simple.

C’est son histoire et celle des autres fromages du groupe, qui est raconté dans un musée pas comme les autres : La Maison de la Vache qui Rit, située à Lons-Le-Saunier. Après plusieurs mois de travaux, elle a rouvert ses portes début juin, dans une version épurée et accessible à tous.

Cette maison est conçue comme un lieu à vivre, dans le respect des valeurs du Groupe Bel : partage, échange, sourire, lien transgénérationnel. On y accède par une vaste entrée, précédée d’une esplanade convivial et d’un jardin qui accueillent des tables de jeux, des foodtrucks…

Au sous-sol, on commence la visite dans deux magnifiques caves voûtées, où on suit l’histoire de la famille. Au centre, des ilots interactifs (tiroirs à ouvrir, vidéos, sons…) mettent en valeur la continuité historique, de 1865 à nos jours. Chaque étape fait l’objet de nombreuses informations : 1865-1914 la saga, 1914-1926 la création, 1926-1939 les années folles, 1940-1970 la conquête, 1970-1985 l’expansion, 1985-… on est tous Vache qui Rit.

Pour les enfants, une application spéciale « Les explorateurs du temps » a été développée pour les plonger dans une aventure ludique, avec un badge à gagner à la fin.

Le parcours dans la Maison de la Vache qui Rit est ponctuée de « respirations », des espaces libres, vastes, lumineux, accueillant des expositions temporaires et en lien avec le thème (cloches, vaches, Jura…).

A l’étage, on retrouve les espaces créatifs et ludiques, avec des ateliers libres ou encadrés, pour découvrir ou créer des réalisations à partir d’éléments liés à la Vache qui Rit (créations à partir d’emballages de fromages, reconnaissance des odeurs…). Ici on peut manipuler et toucher.

On peut aussi visionner deux vidéos, une sur la fabrication du fameux fromage, l’autre sur la dimension internationale du produit (le Groupe mène des actions fortes de nutrition dans certains pays d’Afrique ou d’Asie).

Le Sénégal, l’un des pays phare de ce positionnement (là-bas, la Vache qui Rit est un indispensable pour l’apport en calcium, auprès des enfants et des personnes âgées) est d’ailleurs à l’honneur dans la zone des expositions temporaires. Des artistes ont été invités pour l’année à venir présenter leurs créations artistiques. La zone a été entièrement conçue comme un passage dans ce pays : couleurs, odeurs, sensations, on s’y croirait !

Dernière étape de la Maison : la cuisine ! Elle est belle, vaste, lumineuse, disposant d’une superbe terrasse attenante. Des ateliers gourmands y sont régulièrement organisés, pour le plus grand plaisir de tous.

Enfin, la visite se termine par l’incontournable boutique, magnifiquement bien présentée, où tout donne envie d’être acheté. Les produits dérivés aux couleurs de la vache la plus célèbre de France sont de qualité, bien pensés et aux prix accessibles. Impossible (ou presque) de repartir les mains vides !!

Mon Avis : J’ai été ravie de visiter cette maison, qui se veut (et est) bien plus qu’un musée. Les espaces sont chaleureux et accueillants et c’est agréable de découvrir l’histoire et le succès de cette famille et de son fromage triangle. Les ateliers créatifs et culinaires sont bienvenus, pour reconnecter l’histoire au produit. Il ne manque que la visite de l’usine pour que ce soit parfait ! Une visite incontournable à faire !

 

Le Musée du Jouet, Moirans-en-Montagne

Département forestier, le Jura a développé au fil du temps une filière bois, utilisé traditionnellement dans la fabrication d’objets, meubles et jouets. La technique du tournage du bois a été mise au point localement par les moines de St Claude, avec les perles de chapelet. Puis, elle a été transmise aux paysans, permettant à Moirans de devenir à la fin du 19e s, la capitale de la tournerie et de la fabrication du jouet.

Aujourd’hui, le Musée du Jouet de Moirans est un musée qui présente des jouets de toute l’Europe depuis le Moyen-Âge. Parmi ses richesses, le jouet le plus ancien est un petit chariot en terre cuite de Mésopotamie, datant du 2e siècle avant JC. Dans le Jura, le jouet le plus ancien est une petite barque, découverte sur les bords du Lac de Clairvaux et conservée au Musée d’Archéologie.

Le Musée propose deux temps forts au cours de l’année : Noël au Pays du Jouet (1er week-end des vacances scolaires de décembre) et Idéklic le 14 juillet (qui fêtera ses 30 ans en 2019).

Le Musée est conçu comme un gros bâtiment coloré, jaune et bleu, présentant ses collections sur deux niveaux, par sections (5 « chapitres » : dedans, dehors, de l’idée au jouet, fabriques de l’imaginaire, mondes virtuels), où les jouets sont classés par thématique : peluches, trains, poupées, jeux de société, jeux extérieurs, instruments de musique…

Le parcours est très ludique et bien conçu, c’est très intéressant de voir l’évolution d’un même type de jouet au cours des siècles. On y comprend également l’impact de l’ère industrielle, l’arrivée du plastique et des nouveaux matériaux…

Les enfants sont dans leur royaume : ateliers dédiés, espace de jeux indoor et aire de jeux extérieure, visites contées, approche ludique, zone de jeux dans les salles (avec poufs et manipulation). Sans oublier l’énorme nounours symbole du musée.

Au rez-de-chaussée, une salle accueille une exposition temporaire « Petite Brique devenue grande » (jusqu’en mars 2019) sur les Lego et leur histoire. Quelques constructions assez incroyables permettent d’en prendre plein les yeux !

Enfin, une petite boutique propose des jouets (dont certains locaux et en bois), des souvenirs, livres et gadgets à prix abordables.

Mon Avis : J’ai été enchantée par cette jolie visite. Le musée est agréablement conçu et plaira autant aux enfants qu’à leurs parents. Entre histoire et patrimoine, les jouets sont magnifiquement mis en valeur. Une visite qui permet d’en savoir plus, tout en s’amusant !

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :