2 In beaute

De jolies jambes avec la Cire Divine Nair

Récemment, j’ai découvert la marque Nair. Ou plutôt j’ai redécouvert cette marque, en testant leurs bandelettes de cire pour le visage. Et j’avais adoré.

Emportée dans mon élan, j’ai décidé de me lancer à l’assaut d’une plus vaste partie du corps : mes jambes. Et autant dire qu’il y avait un gros chantier.

 

Après un hiver rigoureux en mode yéti (non, je plaisante, ça fait plusieurs années que j’alterne entre institut et rasoir), l’arrivée tant attendue des premiers beaux jours m’a donné envie de remettre mes gambettes à l’air. Aux grands maux, les grands remèdes, j’ai sorti ma nouvelle alliée : la Cire Divine Sensitive Nair, à l’huile de riz et fleur de cerisier.

 

Première impression : c’est joli. Le packaging est bien conçu. Il n’y a pas de papier superflu, juste le pot et le mode d’emploi. Comme je gardais des souvenirs un peu désagréables de la cire à chauffer (j’en avais utilisé il y a une dizaine d’années), j’ai bien lu les instructions. Elles sont claires et bien faites.

 

La première étape consiste à chauffer la cire au four micro-ondes, le pot sur un côté du plateau tournant, pendant 2min30 puis par tranches de 15 secondes supplémentaires si la cire n’est pas assez fondue. La cire prend un aspect coulant, mais non liquide. Elle n’est pas trop chaude et il n’y a aucun risque de brûlure si on respecte les indications.

 

Il est recommandé de protéger la zone « de travail » (là où on pose le pot et éventuellement le sol, quelques coulures de cire pouvant avoir lieu). Une fois chauffée la cire diffuse une odeur douce et agréable. Elle s’applique à l’aide d’un bâtonnet, fourni dans la boîte. La prise en main est assez simple : la cire s’étale facilement et se retire tout aussi facilement (même si ça fait maaaaal quand on tire) !

 

Par contre, c’est peut-être parce que je suis novice, mais j’ai eu beau arracher bandes après bandes, je n’ai pas été satisfaite du résultat. J’ai vidé le pot complet sans réussir à couvrir l’intégralité de mes deux jambes (et pourtant, je n’ai fait que les demi-jambes, ayant la chance extrême de ne pas être poilue des cuisses). Je me suis vraiment demandée comment étaler la cire sur les mollets (et j’avoue que c’est là que je comprends tout l’intérêt d’avoir une esthéticienne pour le faire). Bref, mon manque d’expérience a été un gros handicap dans cette découverte de la cire.

 

Au final, je trouve que le produit est bien fait (bonne odeur, simplicité d’utilisation, pas de bandes à jeter, petit prix), mais qu’il ne me correspond pas et que je n’ai pas été convaincue par son efficacité.

Par contre, je pense que j’essayerai un jour les bandes pré-étalées parce que ce test m’a vraiment donné envie de continuer ma découverte de leur gamme.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Perrine Dufour
    29 avril 2018 at 21 h 48 min

    Merci pour cette expérience! je suis à la recherche de la cire idéale pour faire soi-même…donc ce ne sera pas celle-ci

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      30 avril 2018 at 10 h 12 min

      Et tu as essayé les bandes de cire pré-étalées ?

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :