4 In ma vie de maman

L’Odeur du Sapin – #10dumois – Décembre 2017

Quand j’étais petite, à Noël, dans la maison, ça sentait le sapin. Cette odeur de l’arbre, entre essence de conifère et résine de pin, cette odeur qui est pour moi devenue associée aux fêtes de fin d’année…

Je me souviens de la première année où nous avons emménagé dans la maison où mes parents vivent encore aujourd’hui. Peu de temps après notre arrivée, nous avions été cambriolés…

C’était un vendredi, ma mère était venue me chercher à la sortie de l’école. C’était inhabituel. A cette époque, je n’avais que 9 ans, mais je rentrais à pieds une fois la classe terminée. Je l’avais sentie très perturbée. C’était elle qui avait découvert la maison et elle avait tenté de nous préserver, nous ses enfants, en remettant nos chambres en état et en venant nous chercher à la sortie de l’école. Elle nous avait expliqué avec des mots simples cette intrusion dans notre intimité.

Alors, cet hiver, il nous a fallu un vrai Noël dans cette maison. Et mes parents ont acheté un joli sapin, grand, fort, avec des racines. Et une fois les fêtes passées, ils l’ont planté au fond du jardin. Il y est toujours, il mesure plusieurs mètres de haut (c’est celui qui dépasse sur la photo !!). Mon père a construit la cabane des enfants juste en-dessous. J’ai aimé cette symbolique du sapin, des racines, leur façon de montrer qu’on était dans cette maison, que c’était la notre, que nous aussi, on y allait y faire grandir nos racines ici. Était-ce voulu, pour nous aider à nous reconstruire après le cambriolage ? Je n’ai jamais su… Mais ce fut la seule année où le sapin eut des racines. Quelques années plus tard, il fut remplacé par un sapin en plastique… Sans odeur et sans racine, mais durable et réutilisable…

Quand Poupette est née, nous n’avons pas tout de suite perpétré la tradition. Nous passions Noël chez mes parents, où il y avait toujours le joli sapin décoré, puis nous partions chez mes beaux-parents où le traditionnel arbre était également présent. Mais quand nous sommes arrivés dans cette maison, nous avons nous aussi voulu marquer le coup et l’an dernier, pour la toute première fois, nous nous sommes posés la question du sapin. C’est Poupette qui a tranché : elle voulait un vrai arbre.

Alors nous sommes allés acheter un joli sapin, pour le plaisir de le décorer ensemble, de voir ses lumières clignoter, d’entrer dans l’esprit de Noël. Et cette année encore, nous avons opté pour un vrai sapin.

Malheureusement, les sapins Nordmann cultivés pour être vendus à Noël, ne sentent plus cette odeur incroyable de mon enfance… Ils durent plus longtemps et perdent moins d’épines mais ne laissent plus cette fragrance de Noël dans leur sillage. Alors je rêve d’un petit épicéa bien parfumé et j’ai même émis l’hypothèse d’en prendre un avec des racines… Peut-être l’an prochain…

C’était ma participation au rendez-vous mensuel #10dumois de Claire du Blog Egalimère sur le thème « ça sent l’sapin ».

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Egalimère
    11 décembre 2017 at 17 h 18 min

    En te lisant, je me rends compte que l’odeur du sapin est un peu la madeleine de Proust de nos Noël. Cette odeur si particulière qui sent bon les fêtes de fin d’année.
    Merci pour cette belle participation pleine de souvenirs

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      11 décembre 2017 at 20 h 15 min

      Mais oui, c’est vrai ! Cette odeur, c’est tellement celle de Noël et des bonheurs de mon enfance 🙂

  • Reply
    Kid Friendly
    11 décembre 2017 at 21 h 37 min

    C’est rigolo, on a toujours fait un sapin je crois avec MonsieurChéri, même quand on avait pas d’enfant.

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      17 décembre 2017 at 21 h 37 min

      En fait, on en avait un minuscule en plastique qu’on mettait dans l’entrée, le seul endroit où il restait juste assez de place pour le poser 😉

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :