2 In La Vie de Poupette

Ce matin où tout a changé…

Et puis il y a eu ce matin. Un matin ordinaire. Comme les autres. Il était 7h30. Comme tous les matins, j’étais venue la réveiller. Elle m’avait demandé d’aller me recoucher car il faisait encore nuit. C’était l’automne et les jours déclinaient rapidement. Le soleil se levait de plus en plus tard. Nous n’avions pas encore changé d’heure.

Ce matin-là, à son arrivée dans la cuisine, alors que je cherchais son habituel biberon du matin pour lui préparer son petit déjeuner, elle m’a dit : « Je veux mon lait dans ma tasse Némo »…

Arrêt sur image. Retour en arrière. Ma Poupette est de ces enfants qui ne veulent pas grandir. Elle aime plus que tout qu’on s’occupe d’elle, qu’on l’habille, qu’on la chouchoute, qu’on la lave, qu’on lui donne la becquée… Bien sûr, elle a eu sa période « Je veux faire toute seule ». Et elle sait plutôt bien faire les choses seule : se laver, s’habiller, zipper son manteau, manger… A l’école l’an dernier en petite section, la maîtresse nous racontait même que notre Poupette l’aidait à habiller les enfants (enfiler les manteaux et les fermer, mettre les chaussures…). Bref, ce n’est donc pas un manque de compétences ni de la flemme. C’est son choix. Elle aime qu’on fasse les choses pour elle. A sa place. Et plus que tout, elle tient à son biberon du matin et à sa tétine aussi (mais ça, c’est une autre histoire).

En tant que maman, ça ne me dérange pas. Enfin, pas trop. C’est vrai que parfois, j’aimerais avoir une petite fille totalement autonome qui mange et s’habille toute seule. Son papa aimerait ne plus avoir à laver un biberon tous les matins. Mais au fond de nous, nous sommes contents de notre toute petite qui aime tellement qu’on soit là pour elle. Alors, comme pour tout le reste, on la laisse faire à son rythme. Pas de pression. De toute façon, je ne connais pas d’adulte qui prenne encore un biberon au petit déjeuner !

C’est pourquoi ce matin-là, quand elle m’a dit qu’elle ne voulait pas son biberon, mais sa tasse, j’ai eu comme un choc. Pareil pour son papa arrivé quelques instants plus tard et qui l’a découverte avec sa tasse à la main.

Et donc, je lui ai préparé son chocolat au lait dans sa tasse. Qu’elle a bu de bon cœur. Avec fierté même. Comme une grande.

Le lendemain, elle a hésité. Mais c’était samedi. Elle serait bien retournée à ses premières amours (= son biberon), mais elle m’a vu prendre des céréales. Alors elle a choisi à nouveau sa petite tasse. Et comme j’avais eu la bonne idée de lui trouver une tasse Minnie, elle était enchantée !

Et voilà, comment, à 4 ans bien tassés, ma Poupette continue doucement son chemin vers l’autonomie, nous éloignant peu à peu du monde des bébés…

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Mathy
    23 octobre 2017 at 20 h 43 min

    c’est trop mignon et je sais l’effet que ça fait…
    c’est très bien écrit !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :