2 In La Vie de Poupette

Deux jours

J’appréhendais ces deux jours de congés. Rien qu’elle et moi. En tête-à-tête. N’importe quelle maman se serait réjouie à l’avance de ce moment. Mais pas moi. Est-ce que ça fait de moi une mauvaise mère ? Je ne savais vraiment pas comment ça allait se passer…

Il faut dire que les trois semaines précédant les vacances avaient été particulièrement éprouvantes. Disparue, la Poupette adorable, joyeuse et enjouée. Terminée la petite fille riant et chantant. Chaque soir, nous revenait de l’école, un petit être hystérique, boule de colère et de pleurs. Du moment où on la récupérait à l’école jusqu’au coucher, ce n’était que cris et larmes. Rien n’allait.

Les bons soirs, ceux où j’étais disponible pour elle (c’est-à-dire pas engluée par mon boulot), je tentais toutes les solutions qui me venaient à l’esprit, déjouant les larmes et offrant mes bras comme réconfort. Plusieurs fois, elle s’est endormie dans nos bras, les miens ou ceux de mon chéri, alors que ça ne lui était plus arrivé depuis tellement longtemps que je ne m’en souviens même plus…

Les mauvais soirs, ceux qui étaient malheureusement plus nombreux, ceux où ma fatigue et mon humeur étaient mis à rude épreuve, je craquais, criais, fulminais… Heureusement mon chéri prenait le relais, puis à nouveau moi… Il y a même un soir où, poussée à bout, je suis allée me rouler en boule dans mon lit. Je voulais lui ouvrir mes bras, lui apporter mon soutien, mais mes soucis professionnels me pourrissaient au point de devenir une sorcière aboyant et maugréant…

J’étais désemparée. Je ne savais pas comment aborder le problème. Je ne le sais toujours pas, d’ailleurs. Ce à quoi je me raccrochais, c’est que ma Poupette ne le faisait pas elle-même exprès. Elle aussi était fatiguée. Epuisée par ces longues journées à l’école, ce rythme qui ne laisse aucun répit du lundi au vendredi. J’essayais de l’apaiser, mais rien ne fonctionnait. Le soir, elle se lâchait avec nous, avec moi plus encore. Et tout était prétexte à une crise de larmes, des cris, et même de coups. A une époque, quand elle était encore bébé, elle venait me taper pour me signifier sa contrariété. J’avais l’impression de la voir régresser…

A l’école, la maîtresse m’avait confirmé que tout se passait pour le mieux. Que c’était une petite fille éveillée, curieuse, communicative, qui cherchait le contact et participait bien. Que du positif donc.

Mais avec moi, elle révélait sa face sombre. Et en ce mois de janvier, j’avais du mal à le vivre.

J’étais épuisée. Chaque soir, je rentrais à la maison pleine d’idées, pleine d’envie : des billets à écrire pour le blog, des livres à lire, des séries à regarder, des projets à coudre… Et chaque soir, c’était la même chose. Une fois Poupette couchée, je m’écroulais littéralement. Vidée de toute énergie.

J’ai annulé toutes mes sorties, mes soirées blogs, refusé les invitations. Même celle avec mes copines Pipelettes, qui pourtant m’aurait redonné du tonus… J’étais épuisée.

Alors, oui, j’avoue. J’appréhendais nos deux jours.

Mais finalement, pendant ces deux jours, j’ai retrouvé le vrai visage de ma petite Poupette : douce, souriante, curieuse. On a fait des tas d’activités toutes les deux : pâte à modeler, peinture, lecture, courses, sortie à l’aquarium. Et ça s’est tellement bien passé qu’on remet ça la semaine prochaine !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Ma tribu nantaise
    15 février 2017 at 8 h 49 min

    Tu n’es pas une mauvaise mère!!! Ca nous arrive à toutes de craquer! Il y a des moments plus durs que d’autres c’est tout. Et puis on oublie vite quand nos petits monstres redeviennent des anges. On ne peut pas être parfaites! Biz

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      19 février 2017 at 21 h 17 min

      Je ne cherche pas à être parfaite. Seulement, parfois j’ai l’impression d’être une sorcière qui crie !! Et je ne veux pas me transformer en vieille femme acariâtre… Pas toujours facile…

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :