12 In ma vie de maman

Mais tu as manqué d’amour quand tu étais petite ?

Tout a commencé par ce colis. Puis sa question : « Mais tu as manqué d’amour quand tu étais petite ? » Et ma réponse : Oui.

PoupetteWorld-Manque-Amour-01

Retour en arrière : il y a quelques semaines, je suis devenue Ambassadrice Sylvanian Families. Autant te dire que c’était totalement inattendu. Et que ça m’a énormément touchée. Ce jour-là je suis redevenue la petite fille insouciante que j’avais été, avec des étoiles plein les yeux et des paillettes plein la tête.
Quelques temps plus tard, un énorme colis m’attendais devant la porte. J’ai attendu que Poupette soit couchée, et comme une gosse le soir de Noël, je me suis assise sur mon lit et j’ai commencé à ouvrir le carton et à sortir chaque boîte les unes après les autres.
J’avais bien sûr convié mon chéri à cette ouverture de cadeau géant. Et c’est là qu’il m’a posé la question. Mais tu as manqué d’amour quand tu étais petite ?
PoupetteWorld-Manque-Amour-02En vrai, avais-je manqué d’amour ? Non, je ne le crois pas. Mais une chose est sûre : si mes parents m’ont aimée et m’aiment toujours, la démonstration physique de cet amour m’a manqué…
Je ne me souviens pas de câlins avec mes parents. Je ne me souviens pas qu’ils me serraient dans leurs bras. Bien sûr, on se faisait des bisous. On s’en fait toujours. Mais pour le reste, je ne me rappelle de rien. Sauf de cette nuit de janvier 2002, cette nuit où on croyait que ma mère allait mourir, et qu’avec mon père, errant dans le salon comme des zombies incapables de dormir, rongés par l’inquiétude, on est tombé dans les bras l’un de l’autre. C’est tout.
Je n’ai pas été malheureuse pour autant. J’étais bien entourée. Je savais qu’ils m’aimaient. Mais j’ai grandi avec ce besoin de reconnaissance qui me rend encore malade aujourd’hui dans mon travail…
Ce soir là, avec mon chéri, on a beaucoup discuté. De cet amour maternel, de cet amour paternel, de la façon d’aimer son enfant et de lui montrer. Sans tomber dans l’excès inverse et l’étouffer d’amour. On a ri de notre crainte, on a lancé un débat philosophique digne d’un sujet du bac (peut-on trop embrasser son enfant ?), on s’est découvert de nouveaux points communs…
PoupetteWorld-Manque-Amour-03Il n’y a pas de parents parfaits. Chacun de nos choix aura des conséquences sur l’avenir de notre enfant. On tente ce qu’on a connu ou bien, dans ce cas présent, le contraire de ce qu’on a connu. On a même inventé dans notre rituel de famille ce qu’on appelle le « Câlin tous les trois« , un câlin rien qu’à nous, et que Poupette nous demande régulièrement… Chaque jour, on tâtonne dans notre rôle de parents débutants. Mais on est sûr d’une chose : Poupette sera aimée quoiqu’il arrive. Elle aura cette sécurité affective et ce cocon de bien-être au sein de sa famille. Et j’espère que si un jour quelqu’un lui pose cette question, elle pourra répondre : non, je n’ai pas manqué d’amour !

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply
    Mathy
    27 juin 2016 at 7 h 56 min

    très joli article, je comprend cette question et je comprend ta réponse, j’aurais pu marquer pareil. Je me sais aimée mais il y avait des failles, des choses qui ne m’ont pas rassuré… du coup je pense que vient de là mon plaisir d’être gâtée et de gâter les autres comme si c’était la seule façon de se dire qu’on s’aime

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      27 juin 2016 at 21 h 58 min

      C’est vrai, je suis un peu comme ça. Je suis très généreuse avec les gens que j’aime.
      De mon côté, je pense que cette faille a créé un besoin d’accumulation autour de moi (moi et ma manie des petits tas qui s’empilent !!!)

  • Reply
    Happydey
    27 juin 2016 at 9 h 16 min

    J’avoue que c’est une question que je ne me suis jamais posée mais je sais que si on la pose à moi et à ma soeur o’ ne répondra pas la même chose… Notre enfance nous donne des rails pour être parents 😉

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      27 juin 2016 at 21 h 57 min

      Tu as raison, je suis sûre que ma sœur aurait aussi une version différente…
      A chacun de choisir ses rails 😉

  • Reply
    Mélodie
    27 juin 2016 at 11 h 48 min

    Je me reconnais tellement…. J’ajouterai en + qu’il m’a manqué l’amour d’un père, et une sœur qui reste dans son rôle de soeur malgré l’écart (11 ans)… D’où ma vie actuelle : un chéri (j’ai encore fait un cauchemar cette nuitnuit… Il allait avec une autre me disant qu’il ne m’avait jamais aimé…) et 2 enfants rapprochés… Un peu ce que j’aurais voulu avoir petite. Quand mon fils me dit qu’il m’aime, comme caça, sortie de nul part, je pleure de joie… Quand il est si tendre et affecteux avec sa sœur c’est pareil… Il lui dit qu’il l’aime plus plus qu’il aime papa et maman (ce sont ses mots) Eh bha je pleure toujours autant ! ;p l’amour et la reconnaissance m’ont manqué mais parce que ma mère était seule à l’élever…. Il fallait « qu’elle réussisse » (ce sont ses mots). Alors je ne peux qu’acquiesser tes écrits aujourd’hui !

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      27 juin 2016 at 21 h 56 min

      Et pourtant, j’ai eu de l’amour ! Et pourtant, j’ai un père, une mère, un frère, une sœur… de quoi aimer et partager…
      Je ne verrai pas ma Poupette partager avec un frère ou une sœur, mais elle nous aura nous, et ceux autour de nous !

  • Reply
    Rivieramum
    27 juin 2016 at 14 h 32 min

    J’espère aussi 🙂 tout comme toi je trouve que c’est important les démonstrations d’affection pour avoir une sécurité affective plus tard. J’avoue être un peu en manque aussi et avoir un fort besoin de reconnaissance dans le boulot mais je me soigne 🙂

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      27 juin 2016 at 21 h 51 min

      Moi, j’ai encore du mal à me soigner, au boulot…
      Même pas sûre que ça arrive un jour… 😉

  • Reply
    mots d'maman
    4 juillet 2016 at 10 h 35 min

    Je suis un peu comme toi. Moi je m’en suis rendue compte après la naissance de Lapinou, durant mon baby blues. Et c’est ainsi que je me suis dit que, contrairement à mes parents, je lui montrerai plus que je l’aime et surtout je lui dirai… Bisous ma belle

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      4 juillet 2016 at 21 h 56 min

      C’est chouette, ça…
      En fait, à sa naissance, je ne me suis pas posée de questions : je l’ai juste aimée dès que je l’ai vue !!!
      Bisous

  • Reply
    Jul'
    4 juillet 2016 at 22 h 29 min

    Comme toi, je n’ai pas eu de démonstration physique. A vrai dire, mes parents ne me disaient pas je t’aime non plus. Du coup, je le dis 50 fois par jours à mes filles. Je leur donne des petits noms, on fait des « câlins à 4 », on dit que nous sommes « une équipe ». Je ne veux pas reproduire.
    Biz

    • Reply
      Veronique PoupetteWorld
      4 juillet 2016 at 22 h 40 min

      Pareil ici, avec les câlins à 3 !
      Et j’adore l’idée de l’équipe
      Bises

    Répondre à mots d'maman Cancel Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :