8 In La Vie de Poupette

L’heure du coucher…

A deux ans et demi, Poupette a bien compris le rituel du coucher. Chaque soir, c’est la même chose. Vers 19h45, on quitte le salon, notre pièce à vivre (et notre salle de jeux géante) pour aller dans sa chambre. Là, Poupette se déshabille ; il faut encore lui donner un coup de main pour enlever le haut, mais sinon, le reste, elle gère toute seule. Puis elle enfile son pyjama.

poupetteworld_dormir_01

 

Ensuite on passe aux toilettes et elle se lave les mains. Et on enchaîne par la salle de bains, où elle se brosse consciencieusement les dents pendant au moins 32 secondes. De retour dans la chambre on termine la toilette avec une eau nettoyante, un peu de crème voire un soin du siège ; certes, elle ne met plus de couches, mais s’essuyer toute seule à 2 ans, c’est pas nickel et ça demande encore une petite retouche.

Enfin, arrive le moment tant attendu de l’histoire du soir. Poupette a le droit non pas à une mais à deux histoires, une lue par son papa, l’autre par moi. C’est l’avantage d’être fille unique, elle nous a tous les deux pour le coucher.

Quand l’histoire est finie, c’est l’heure du gros câlin avec veilleuse à étoiles et musique de fond. Poupette a encore du mal à accepter que son papa reste, on fait souvent un câlin tous les trois, puis elle le repousse sans pitié en disant « pousse, papa ! ». Alors viens notre moment à nous, ce gros câlin maman-Poupette qui dure quelques minutes, on se chuchote des trucs, on se bisouille, on se serre fort.

Puis, quand elle me semble prête, je la repose dans son lit et je quitte la chambre en lui répétant toujours la même chose : « Bonne nuit, fais de beaux rêves, à demain ».

poupetteworld_dormir_02

 

Et c’est là que commence la session « Cinq minutes de plus »… ou comment grappiller quelques secondes pour faire durer le coucher un peu plus longtemps…

Souvent ça commence par des larmes. Enfin, des chouinements, en vrai, elle ne pleure pas vraiment, elle geint jusqu’à ce que je revienne faire le deuxième câlin. Avec moi, il y a toujours un deuxième câlin.

Quand je reviens, elle est prête à me servir toutes les excuses auxquelles elle pense du haut de ses 2 ans 1/2. En vrac ça donne : « je veux faire pipi aux toilettes » (ça marche aussi avec « caca »). Et bon, quand ton gamin est en plein apprentissage de la propreté, tu cèdes, parce que tu n’as qu’une hantise : le pipi au lit et le changement de draps à 3h du matin… Mais c’est de la pure arnaque. Donc cette excuse n’a marché qu’une seule fois avec moi (mais elle fonctionne plutôt pas mal avec son père).

Elle tente aussi régulièrement : « tu as oublié de mettre ma crème« . Celle-ci, c’est pas une fille pour rien !! C’est vrai, j’oublie ! Mais, je tiens bon, on fera ça demain.

Elle essaye aussi diverses excuses du type : « peux-tu remettre la musique ? » ou alors « ils sont où, Papi et Mamie ? » (interchangeable avec tout prénom de personne auquel elle pense à ce moment là) et bien sûr « un câlin, maman« . Alors je lui refais son deuxième câlin, avant de la reposer doucement dans son lit à barreaux (pas de possibilité de fuite !!). Dans 95% des cas, ce câlin est le dernier…

Mais je crois qu’on a atteint le sommet du grand n’importe quoi des 5 minutes en plus, le jour où elle m’a demandé avec son plus joli sourire : « Maman, tu peux m’enlever ma crotte de nez ?« .

Et chez vous, c’est quoi la meilleure excuse des 5 minutes en plus ?

Ceci est ma participation à l’opération #5moreminutes de la Stream Team #Netflix.

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    Olive Banane
    6 novembre 2015 at 10 h 23 min

    « pendant au moins 32 secondes.' » <3

  • Reply
    lillune
    6 novembre 2015 at 13 h 30 min

    Ici le classique ‘pot pipi’ à été contré par le passage obligatoire au pot avant de se coucher. Il reste donc ‘biyou maman, biyou papa, biyou tout autre personne présente’. Et les classiques, puisqu’il est encore en lit à barreaux il balance tout au loin et redemande tétine, doudou, chaussettes (il se découvrait trop et se réveillait de froid, on lui met des chaussettes du coup)

    Globalement on s’en sort pas trop mal, quand il est fatigué il ne rechigne pas à aller au lit.

  • Reply
    Aurélie Lesmissacouettes
    6 novembre 2015 at 14 h 37 min

    ah là là, elles me l’ont jamais faite celle là, j’avoue que c’est pas mal comme excuse 😉

  • Reply
    barbara
    12 novembre 2015 at 22 h 55 min

    Ma poulette à presque 2 ans, vient de passer au grand lit et chez nous, pas vraiment de rituel de couchage. Si elle fatigue, on la change, brossage de dent et au dodo. Pas de lumière, ni de musique… pour l’instant ça marche aussi! Mais je doute que ça fonctionne encore longtemps!! 🙂

  • Répondre à Olive Banane Cancel Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :