20 In ma vie de maman

Fais ce que je dis, pas ce que je fais !

Au fur et à mesure que ma fille grandit, je me rends compte que souvent, en tant que parents, on interdit des choses à ses enfants alors qu’on les fait nous-mêmes ! Comment éduquer tout en montrant l’exemple et en étant cohérent ? C’est mon dilemme du moment !! Vous me direz ce que vous en pensez…

poupetteworld_champignon
Premier exemple : les toilettes.

Quand on en est à cette étape de l’apprentissage, on accompagne toujours son enfant aux toilettes. C’est normal : il faut lui montrer comment baisser sa culotte, trouver la bonne position, s’essuyer, jeter le papier dans les toilettes, se rhabiller, tirer la chasse, se laver les mains… bref, une succession de petits gestes qui nous paraissent anodins mais qu’il est essentiel de transmettre et pour lesquels on se doit d’être présent avec l’enfant. Ça marche aussi pour la douche ou le bain : impensable d’y laisser son enfant seul ne serait-ce qu’une seconde ! Et pourtant, quand il s’agit de nous, on n’a qu’une seule envie : être SEUL(E) aux toilettes ou dans la douche !

Comment expliquer à ma Poupette que je veux être seule alors qu’elle ne l’est jamais ? Comment lui expliquer l’intimité alors qu’elle ne l’a encore jamais connue ? Parfois, si la porte est fermée, elle essaye de l’ouvrir, pleure derrière. Alors je lui ouvre et je l’accueille sur mes genoux. Si je suis sous la douche, elle entrouvre la paroi pour me voir. Je n’ai pas le cœur à lui interdire, même si je lui explique doucement que je souhaite être seule… Fais ce que je dis, pas ce que je fais…

Deuxième exemple : les champignons (ou tout autre élément ou objet interdit)

Ce week-end, nous étions chez mes parents et il y avait des champignons plein le jardin, du genre pas vraiment consommable. Mon père a entrepris de les arracher pour éviter tout accident d’ingestion, ma Poupette étant gourmande et coutumière du fait… En même temps, nous enjoignons à Poupette de ne pas toucher auxdits champignons. Bien sûr, elle s’interroge, nous interroge : « Mais pourquoi Papi touche les champignons ? ». Que lui répondre ? Que lui a le droit parce qu’il est plus grand et qu’il n’ira pas mettre ses doigts dans sa bouche ensuite ? Finalement, après avoir tenu quelques instants, elle a fini par en toucher un !!! Fais ce que je dis, pas ce que je fais…

Conclusion : souvent, en tant que maman, je me trouve démunie face à ma Poupette. Quoi qu’il arrive quand je lui interdit quelque chose, j’essaye toujours d’y mettre une raison et une explication (« Ne touche pas le plat qui sort du four car tu te brûlerais, moi je mets des gants pour me protéger« ). J’essaye au maximum d’être exemplaire (quand je lui dit « Mets ta casquette pour te protéger du soleil », je fais en sorte d’en avoir une aussi !). Mais parfois, je me retrouve face à ces situations où forcément ce que je dis se retrouve en contradiction avec ce que je fais. Et là, les paroles ne suffisent pas toujours… Fais ce que je dis, pas ce que je fais…

Et vous, vous faites comment ?

You Might Also Like

20 Comments

  • Reply
    guehl Angélique
    19 octobre 2015 at 8 h 01 min

    ah ah la même ici, en fait on lui dit qu’elle est encore petite et que bientôt elle pourra le faire seule
    pas facile c’est vrai pour eux de comprendre

  • Reply
    reb1107
    19 octobre 2015 at 8 h 02 min

    Pour les toilettes et la douche j’ai exactement le même problème donc je n’ai aucune solution pour toi …

  • Reply
    Mademoiselle Mummy
    19 octobre 2015 at 11 h 04 min

    Oui c’est affreusement frustrant! On essaye d’être les plus cohérents possibles mais parfois ca ne marche pas. Mon dilemme récurant: comment lui interdire de manger une petite sucrerie quand moi je craque (en cachette du coup, je ne veux pas qu’elle devienne une accro au sucre comme moi 🙂

  • Reply
    Mamanoquotidien
    19 octobre 2015 at 14 h 41 min

    L’avantage des enfants c’est qu’ils nous obligent à nous améliorer sans cesse, à montrer le bon exemple, à surveiller notre comportement, notre langage, à être cohérent !!

  • Reply
    Loreleï
    19 octobre 2015 at 16 h 25 min

    ben oui c’est compliqué et c’est valable pour tellement de choses en plus….
    je n’ai pas de solutions à te donner malheureusement lol

  • Reply
    transylvaisne
    19 octobre 2015 at 23 h 13 min

    ahhh!!! être tout seul aux toilettes ou dans la douche… un luxe pour les « sans enfants »? lol je me pose souvent les mêmes questions que toi!

  • Reply
    Mathilde
    20 octobre 2015 at 13 h 40 min

    j’y pense souvent et d’ailleurs cette phrase que mon mari emploie si souvent m’horripile. Mes enfants ont le droit de dire un gros mot si ça sort tout seul (tant que l’on s’excuse de l’avoir dit ensuite, un simple pardon suffit), ils ont le droit de lire dans leurs lits le soir alors que je les ai couché, ils ont le droit de dire non si je leur demande de l’aide… je pars vraiment du principe que je ne peux pas interdire ce que je fais moi-même (c’est d’ailleurs pour ça que j’ai une vie saine maintenant lol) après si elles veulent vraiment faire quelque chose que je trouve dangereux, je leur propose de le faire ensemble mais je leur explique les dangers, dans les 3/4 du temps elles me disent qu’elles n’ont plus envie et elles partent faire autre chose 😉

  • Reply
    Maman plume
    22 octobre 2015 at 10 h 38 min

    Même question pour ma fille, âgé pas évident pour tout ca

  • Reply
    Maman Prout
    23 octobre 2015 at 22 h 28 min

    L’idée de la pudeur ne s’acquiert que vers 7 ans… Avant se montrer nu, regarder les autres faire pipi/caca, c’est très naturel. Mais ça va venir avec le temps 😉

  • Répondre à Mamanoquotidien Cancel Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :