20 In bebe/ ma vie de maman

Comment j’ai choisi le mode de garde de Poupette…

La semaine dernière, comme beaucoup d’autres enfants, Poupette a repris le chemin de la crèche. Je me rends compte aujourd’hui que je n’en ai encore pas parlé, mais Poupette va à la crèche depuis qu’elle a 3 mois. Quand j’étais enceinte, comme toutes les mamans, forcément, très vite, je me suis posée la question du mode de garde. Qui allait garder Poupette ? Dès le départ et pour plusieurs raisons, c’était sûr que ce ne serait pas moi. Il me fallait donc trouver quelqu’un…

microcreche

 

Honnêtement, j’étais plutôt réticente à la laisser à une nounou. D’un côté, j’avais dans mon entourage des exemples d’expériences personnelles très réussies ; autant, j’avais aussi des exemples à faire froid dans le dos, du mauvais traitement aux parents traînés aux prud’hommes… Mon caractère ne me portait pas non plus à privilégier ce mode de garde. J’avoue qu’avoir une seule interlocutrice qui passerait la journée avec mon bébé, ça me faisait peur. Une de ces peurs infondées (Mais est-ce que mon bébé saura faire la différence entre sa nounou et sa maman ? Et si elle voit ses premiers pas, entend son premier mot et pas moi ? Et si mon bébé l’aime plus que moi..?). Et pire, des questions se posaient : que faire en cas de désaccord profond sur une question d’éducation qui me touche (jeux, période de sommeil…). Bref, je n’étais pas prête à partager mon amour pour ce futur bébé avec une seule personne, ou du moins lui en réserver l’exclusivité…

Alors il ne me restait plus qu’à déposer un dossier pour la crèche municipale. Autant dire que vu ma situation, je n’avais aucune chance. A moins d’actionner les quelques ficelles et supports politiques à ma disposition… Et je pense que je n’aurais eu aucun scrupule à le faire…

J’en étais donc aux balbutiements de ma réflexion sur les modes de garde quand j’ai eu cette chance extraordinaire. C’était il y a deux ans, au moment de la rentrée scolaire. J’étais enceinte de 3 mois à peine. Deux places venaient de se libérer à la crèche en bas du bureau et ma boîte les proposait aux employés intéressés. Mais à cette époque, parmi les collaborateurs, c’était un creux dans la vague et personne n’était intéressé. Il faut dire que moi non plus, je ne l’étais pas. Certes une crèche c’est bien pratique, mais quand tu as 45 minutes de transport en commun pour aller au bureau, je ne me voyais pas imposer ça à mon futur bébé. Pire encore : quand j’aurais été en déplacement, ça aurait obligé le papa à faire des heures de transport rien que pour emmener le bébé à la crèche.

Mon critère essentiel de sélection était donc une solution à proximité de la maison.

Je me suis donc remise en recherche active. Jusqu’à ce que la responsable RH relance le personnel avec une liste de crèches à proximité disposant de places disponibles. C’est à ce moment que j’ai compris qu’il s’agissait d’un réseau et que si je trouvais une place proche de chez moi, je pourrai être plus qu’intéressée. Et j’ai trouvé la perle rare : une micro-crèche pas encore ouverte dans laquelle j’ai pu réserver en avant-première une place pour les 3 mois de mon futur bébé.

Et voilà comment j’ai choisi mon mode de garde et comment Poupette s’est retrouvée en crèche. D’ailleurs, elle n’était même pas née que déjà sa toute première rentrée était programmée !

You Might Also Like

20 Comments

  • Reply
    Nanou, 100% soi
    9 septembre 2014 at 19 h 30 min

    Moi aussi, j’étais pro-crèche pour tout plein de raisons. Son papa l’ayant gardé la 1ère année, il nous fallait trouver une solution pour cette nouvelle rentrée. Comme les places se font rares dans les crèches municipales et même dans les micro-crèches à Lyon, nous avons opté pour la Nounou. 1er jour d’adaptation le 15 septembre… C’est un peu le stress mais je me dis que tout va bien se passer…

  • Reply
    Lucky Sophie
    9 septembre 2014 at 22 h 19 min

    Alors ça c’est fort, peu de bébés peuvent se vanter d’avoir eu une place en crèche avant d’être nés ! 🙂

  • Reply
    Muminlearning
    9 septembre 2014 at 22 h 40 min

    Pour nous, pas de place en crèche dans notre quartier mais une place dans la crèche d’entreprise de Mon
    Homme. Du coup, c’est lui qui l’amène et la récupère matin et soir (en voiture). Ce sera moins sympa quand ce sera à moi de le faire car Monsieur sera en déplacement pro… Mais bon, quand je vois les conditions d’accueil et le personnel, je ne regrette pas !

  • Reply
    les mercredis jolis
    10 septembre 2014 at 7 h 08 min

    Très intéressant ton récit. Comme toi à la naissance de ma fille, je ne voulais pas d’une nounou. Mais bien sur avoir une place en crèche municipale était un doux leurre! J’ai vite déchanté quand j’ai compris quels étaient les critères d’attribution des places et surtout qu’il y a des passe-droit! En tout cas dans la commune où j’habitais… Bref, ma fille a eu une garde d’enfants à domicile à Paris puis dans le Sud une nounou extra qui est devenue celle de Baby boy et je n’y vois que des avantages! Mon bébé fort mieux que dans un dortoir avec 20 autres enfants par exemple! Cette femme est une cuisinière hors pair. Etc. Pas du tout de concurrence avec maman. Il n’y en a qu’une et ça les bébés le savent bien même si se créent des liens avec nounou. En fait l’important est de trouver le mode de garde qui nous convient.

  • Reply
    Mélodie
    10 septembre 2014 at 8 h 19 min

    rhaaaa mais quelle chance !

    J’ai exactement les mêmes pensées que toi… sauf que Pompoko est gardé par une ass.mat.
    J’espère que ça sera différent l’an prochain bien que… notre ass.mat soit au top 😉

  • Reply
    transylvaisne
    11 septembre 2014 at 0 h 49 min

    Je me retrouve bien dans ton récit!!! Enceinte de 3 mois, je suis allée avec mon mari à la crèche municipale pour réserver et on nous a rit au nez, car c’est pas une crèche mais une Halte Garderie ou il faut réserver le 15 du mois en cours pour le mois suivant, premiers arrivés/premiers servis… Ca a changé depuis, car on peut maintenant faire des contrats à l’année! Et depuis quelques mois, avec l’ouverture d’une micro crèche à 5 km, dans le village d’à coté, on pèse le pour et le contre pour cette année en cours! Bébé y a fait une semaine lors de la fermeture annuelle de la halte garderie et les conditions sont plus que top!!!

  • Reply
    granouche
    11 septembre 2014 at 22 h 37 min

    Pour loustic pas de creche actuellement mais il y allait 1jour par semaine quand nous habitions en campagne, maintenant il est a 100% avec moi, je n’ai meme pas fait de demande etant à la maison mon dossier serait refusé par contre nous allons a un acceuil parent/enfant proche de chez nous il faut que j’en parle sur mon blog c’est vraiment une asso tres sympa 🙂
    En tous cas tu as eu bien de la chance car j’ai cru comprendre que les places sont chères en ville!!!

  • Reply
    Carine P
    18 septembre 2014 at 17 h 21 min

    Ici on a testé les nounous pour les 2 grandes, un congé parental partagé entre maman et papa pour la 3eme puis un congé parental complet pour le 4 eme. Je n’avais plus envie de trouver des nounous et un peu déçue de celles que nous avions eu (surtout la 1ere mais la 2eme ne faisait pas beaucoup d’activité avec ma puce même si elle s’en occupait très bien).

  • Répondre à Mélodie Cancel Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :